L’analyste programmeur, le métier solution

Démarrons ensemble la nouvelle série que je vous propose sur les métiers. Parce que le travail fait l’Homme, je vous emmènerai à travers cette série, à la découverte des métiers en vogue, des métiers d’avenir. Et pour ce premier épisode, je vais vous faire toute la lumière sur le métier d’Analyste programmeur.  En quoi consiste ce métier ? Qui peut l’exercer ? Que faut-il pour l’exercer ? Et combien gagne un analyste programmeur ? Toutes vos questions sur le sujet trouveront réponse ici. Lisez la suite

S’il n’est pas encore bien connu, le métier d’analyste programmeur reste cependant l’un des métiers du futur.

Que fait l’analyste programmeur ?

Encore appelé développeur, l’analyste programmeur conçoit ou améliore des logiciels ou programmes informatiques. Il rédige des lignes de code en langage informatique (Java, C++, PHP…). Il peut aussi adapter des programmes informatiques standards.

Selon Mr C. G., analyste programmeur de formation et actuellement en service dans une entreprise publique à Cotonou, « l’analyste programmeur facilite le quotidien, il simplifie le travail qui se fait de façon manuelle dans une entreprise grâce au logiciel qu’il conçoit. Ce logiciel peut être installé sur un ordinateur et permettre d’exécuter de façon automatique certaines tâches de l’entreprise ».

Son rôle est donc de proposer des solutions informatiques aux entrepreneurs pour leur faciliter la gestion de leur entreprise. A ce titre, il est amené à mettre au point et à améliorer des programmes informatiques encore appelés logiciels ; ainsi, il transcrit un besoin d’une entreprise en une solution informatique écrite dans un langage informatique.

Avant chaque exécution, l’analyste programmeur doit rencontrer son client afin d’analyser, de définir les besoins spécifiques des futurs utilisateurs de son logiciel et pouvoir répondre au mieux à la demande en proposant la solution la plus adaptée. Une fois l’application terminée, il la teste, rédige les notices techniques, forme les futurs utilisateurs et assure la maintenance de son produit.

L’analyste programmeur peut travailler dans une entreprise spécialisée en informatique, chez un développeur de logiciel ou au sein du service informatique d’une grande entreprise. Il peut également travailler directement chez le client, pour des missions plus ou moins longues. Il peut travailler avec les personnes qui évoluent dans presque tous les secteurs d’activités, que ce soit les finances, la banque, l’agriculture, la santé, l’automobile, la communication, le tourisme etc… Avec les nouvelles technologies et le développement de l’informatique, l’Analyste programmeur est devenu un acteur indispensable dans le fonctionnement d’une entreprise. Et son importance ne fera que se renforcer au fil des années à venir.

Pour Mr C. G., c’est un métier valorisant. A l’en croire, « un analyste programmeur n’a pas besoin de travailler pour quelqu’un, ce n’est pas une personne qui chôme. En plus, chaque système d’information qu’il automatise lui permet d’apprendre quelque chose de nouveau ».

Conçu par Freepik

Combien gagne un analyste programmeur ?

Un analyste programmeur débutant gagne entre 100.000 et 200.000 F CFA bruts par mois. Par contre, dans une entreprise plus huppée (banque, assurance, organisme international…), il peut logiquement espérer gagner plus.

Le freelance est également une possibilité qui s’offre à l’analyste programmeur. Dans ce cas, il peut facturer ses prestations à des montants variant entre plusieurs centaines de mille et plusieurs millions de F CFA.

Quelle formation suivre ?

Parce que les mathématiques sont très présentes dans la formation, le candidat doit nécessairement disposer d’un Baccalauréat série D ou C. Ensuite, avec un BTS (Bac + 2) et surtout une Licence (Bac + 3) en  informatique de gestion proposés par plusieurs écoles de formation, l’étudiant acquiert suffisamment de notions pour exercer  en tant qu’analyste programmeur. Toutefois, un Master (Bac + 5)  et quelques années d’expérience lui permettront d’occuper rapidement des postes de responsabilité  (Chef de projet informatique). La poursuite d’études à l’étranger (en France par exemple) avec à partir d’un BTS ou d’une Licence en informatique de Gestion est également une possibilité.

Les Ecoles de Formations

Au Bénin, l’école de référence qui forme en Informatique de Gestion est l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de management (ENEAM). Cependant d’autres établissements privés proposent aussi une offre de formation dans le domaine, parmi lesquelles HECM, PIGIER BENIN, UPAO, ESEP LE BERGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.