Perside, la jeune entrepreneure.

Dans l’univers artistique et de la mode au Bénin et dans la sous région, figure une jeune entrepreneure qui fait son petit bonhomme de chemin. Lentement, elle tisse sa toile sur un marché particulier. Voici le portait de Perside, une jeune femme d’affaires qui avance à grands pas.

Chantre et femme d’affaires

Derrière ce beau sourire un brin juvénile et cette allure de mannequin, se cache une femme au sens des affaires aigu. La trentaine à peine, Claudia Perside BENON née AHO est l’aînée d’une fratrie de 4 enfants. Passionnée de musique, elle dirige actuellement le groupe musical de son église. Mieux, Perside a déjà à son actif un chef d’œuvre dans ce domaine, un album Gospel de 6 morceaux parmi lesquels la clé du succès, Jésus te guérit ou en encore Osé o baba. Un album à travers lequel elle exprime sa foi et son amour pour son Dieu, très présent dans sa vie. Mais la jeune femme, mariée et maman d’un petit garçon de 8 ans environs, n’est pas que passionnée de musique. En effet, Perside a aussi fait des études. Après ses études primaires et secondaires entre la Côte d’Ivoire et le Bénin, elle  poursuit au cycle supérieur. Elle obtient ainsi en 2015 son Master en Marketing option Gestion des Projets dans une école de la place. Mais ce n’est pas tout. Perside a poursuivi ses études aux Etats-Unis, à l’Université de New York notamment où elle obtient un diplôme en Interprétariat simultané Anglais Français. De retour à Cotonou et bardée de tous ces diplômes, elle aura malgré tout du mal à se faire une place sur le marché de l’emploi. Et, cela va s’avérer salvateur pour elle.

Un mal pour un bien

En effet, face à cette situation, la jeune femme ne s’est pas apitoyée sur son sort. S’inspirant des germes que lui avait inculqués sa grand-mère maternelle avec qui elle a passé une bonne partie de sa tendre enfance, Perside décide de prendre les choses en mains, et donc de s’auto-employer. Mais la businesswoman va développer une idée originale. D’abord, elle va s’inspirer de ses acquis naturels ; gâtée qu’elle est par la nature qui n’a pas du tout été avare à son égard. En effet, la vie a doté la jeune artiste d’un peu plus de forme que la moyenne, la rangeant donc dans la catégorie des femmes communément appelées « femmes rondes ou grosses ».  

Et c’est justement ce qui va faire le fonds de commerce de Perside dont le goût prononcé pour la décoration et  surtout la mode, datent déjà de son enfance. Ainsi, ce qui a longtemps été un complexe pour la jeune femme va devenir une force  une fois aux Etats-Unis. Là-bas, elle va s’apercevoir que les « femmes grosses » vivent « librement », sans aucun problème, et trouvent facilement des vêtements et des chaussures de leur taille, contrairement à d’autres pays comme le Bénin. Et c’est de là que va naître son entreprise, Perside World. Son crédo désormais : habiller ces femmes, gâtées par dame nature, mais traumatisée par les regards moqueurs, presque accusateurs de la société.  

Les clientes ont commencé à affluer. Je me suis fait de l’argent

Elle met les réseaux sociaux à contribution postant les photos de ses vêtements, sacs et chaussures qu’elle ramène des Etats Unis sur ses pages Facebook, et Instagram. Elle devient son propre mannequin. Et cela va marcher. Les clientes vont commencer à affluer. Elles viennent non seulement du Bénin, mais aussi d’autres pays de la sous-région comme le Gabon, le Togo, le Sénégal, le Congo, la Gambie et même de plus loin, la France.  L’idée des réseaux sociaux va s’avérer payante puisqu’elle enregistre beaucoup d’abonnements. Aujourd’hui, Perside World compte sur Facebook plus de 35 000 followers à travers le monde. Grâce à son entreprise, la jeune businesswoman a réalisé des chiffres d’affaires intéressants. Désormais, Perside devient la bouée de sauvetage de ces femmes qui trouvent en elle un coach, une conseillère qui leur permet de s’accepter, de s’affirmer et de se mettre en valeur dans la société à travers l’habillement.

Perside en mode fashion

Et les perspectives d’avenir sont bonnes pour Perside World qui ne compte pas s’arrêter là. En effet, elle étudie la possibilité de s’installer dans d’autres pays de la sous-région. Mieux encore, Perside entend développer un deuxième volet de son activité ; il s’agit de Santé Perside, tout un programme de coaching, destiné aux femmes rondes, avec plusieurs activités. L’objectif est d’amener ses clientes, les femmes rondes à s’accepter et vivre pleinement avec leur différence et adopter un train de vie qui leur permette d’éviter les maladies qui guettent souvent les personnes grosses.

Perside, l’impératrice

Lentement mais surement, la jeune Perside est en train de bâtir son empire dans la sous-région.

1 réponse

  1. Romaric VYAHO dit :

    Courage ! Le meilleur reste à venir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.