Préparez votre entretien d’embauche en 6 étapes

image  d'entretien

Vous avez cherché et attendu longtemps pour obtenir enfin un rendez-vous pour un entretien d’embauche. Super ! Mais la joie a rapidement et progressivement laissé place au stress, et à la peur de ne pas bien négocier ce rendez-vous crucial, d’autant plus que cela fait longtemps que vous l’attendez. Je vais vous aider dans cet article à préparer votre entretien d’embauche en 6 étapes. En lisant cet article, nul doute que vous allez réussir votre entretien d’embauche.

L’entretien d’embauche est un exercice décisif dans le processus de recherche d’emploi. Lorsque vous le négociez correctement, vous avez 9 chances sur 10 de décrocher votre emploi. C‘est pour cela qu’il doit être préparé avec méthode. Vous devez travailler votre speech, votre attitude ; entraînez-vous comme un sportif qui se rend à une compétition majeure.

1- Préparer minutieusement votre entretien

D’abord, il est important de savoir exactement pour quel poste vous avez postulé et quelle est l’entreprise qui vous a contacté. Eh oui! Quand on a postulé pour  plusieurs offres, on peut s’y perdre parfois. Si cela est possible, revisitez l’annonce pour voir quel est le poste proposé, les points du profil recherché, les aptitudes, les compétences recherchées etc… Renseignez-vous sur l’entreprise (allez sur son site internet), son genre, son secteur d’activités, ses produits ou services, ses projets, les nouveautés qu’elle veut lancer sur le marché (pour savoir ce que vous pouvez apporter dans ce cadre). Renseignez-vous sur son organigramme, les principaux services (cela peut vous servir pendant l’entretien). Si vous connaissez des amis qui y ont déjà passé un entretien, contactez-les pour avoir quelques informations.

Tout ceci va vous permettre de mieux connaitre l’entreprise pour laquelle vous voulez travailler (ce qui est extrêmement important), de savoir où vous mettez les pieds, être réactif pendant votre entretien et répondre plus aisément aux préoccupations de votre interlocuteur en ce qui concerne ses attentes quant au poste ou au produit qu’il souhaite mettre sur marché. Vous pourrez ainsi le convaincre sur votre capacité à apporter quelque chose dans ce cadre.

2- Mettez en avant vos atouts personnels

S’il le faut prenez un papier et un stylo. Revoyez votre CV. Posez-vous des questions et répondez-y franchement ; mettez-vous vous-même à la place du recruteur. Avez-vous le diplôme requis pour ce poste ? Si c’est la réponse est oui, alors classez-la dans la catégorie « atout ». Sinon,quels autres éléments de votre parcours peuvent vous permettre de compenser cela ? Pensez-y.

L’expérience professionnelle : Revoyez sur votre CV vos expériences professionnelles. Lesquelles pouvez-vous mettre en évidence pour montrer au recruteur que vous êtes qualifié pour ce poste ? Qu’avez-vous tiré de ces expériences et qui sont pour vous des atouts pour ce poste-ci ? N’hésitez pas à vous en servir. Informez aussi votre interlocuteur sur toute expérience supplémentaire que vous avez eue éventuellement (après avoir postulé : un stage, une activité dans un domaine similaire à celui des activités de l’entreprise).

Votre personnalité : Au regard de ce que vous savez sur vous-même, identifiez les aspects de votre personnalité qui peuvent être pour vous un atout pour ce poste ? (êtes-vous curieux ? dynamique ? Aimez-vous les défis ? Aimez-vous bouger souvent ou préférez-vous plutôt être assis derrière un bureau ? ). Parlez-en pendant votre entretien. Mentionnez aussi les expériences de vie personnelle qui vous ont apporté quelque  chose ou vous ont permis d’apprendre une leçon (ce qui fait aussi la force d’un homme, c’est d’apprendre des leçons des évènements qu’il vit, de ses erreurs etc…)

3- Travaillez aussi sur vos faiblesses

Il n’y a pas d’homme qui n’ait pas de faiblesses, qui soit correct  et irréprochable en tout point (Pas très rassurant pour le recruteur). Il suffit juste de travailler sur ces points, de préparer ses réponses parce que votre interlocuteur va certainement les aborder. Il s’agit par exemple des périodes de chômage, des échecs, d’un changement d’orientation, d’une insuffisance d’expériences professionnelles, des raisons qui justifient la fin d’un emploi… Prenez donc le temps de réfléchir à la façon dont vous allez répondre à ce genre de question. Reconnaissez-les, mais rebondissez sur du positif : oui, mais cela m’a permis d’apprendre ceci ou cela ; il est vrai je n’ai pas d’expériences dans tel domaine, mais avec mon expérience dans tel autre secteur, j’ai pu acquérir des aptitudes par rapport à tel aspect du poste, j’ai très envie de mettre ce que j’ai appris au service de ce secteur.

Une fois tous ces éléments identifiés, passez ensuite à l’étape suivante.

4- Entraînez-vous,préparez votre speech

Mettez-vous devant un miroir, simulez un entretien et répondez aux questions (ça marche). Entraînez-vous à vous présenter en 1 mn, 1mn30 tout au plus. Pensez à mettre l’accent sur les grandes lignes de votre parcours (diplômes, langues parlées, expériences importantes…).

L’exercice devant un miroir va vous aider à parler de façon claire, pas trop rapide ni trop lente non plus; articulez bien vos mots, prenez une posture imposante ; soignez votre timbre si vous en avez la possibilité.

Préparez-vous à donner des détails sur telle ou telle expérience professionnelle, ce que cela vous a apporté. Ce ne serait pas bien de chercher vos mots devant le recruteur (cela donne une très mauvaise impression).

Entraînez-vous aussi avec quelqu’un de votre entourage. Il peut attirer votre attention sur des aspects que vous n’aviez pas vus.

5- Soignez votre habillement

Si l’habit ne fait pas le moine, il fait partie dans le cadre d’un recrutement des critères de notation. Pour une banque par exemple, le costume bien soigné est obligatoire, vu que c’est la tenue de travail. Dans tous les cas, ne vous présentez jamais à un entretien d’embauche avec une tenue débraillée. A défaut du costume, mettez un pantalon et une chemise propres et fourrez la chemise dans le pantalon, cela donne une meilleure impression.

6- Préparez vos affaires

Juste au cas où, rendez-vous à votre entretien d’embauche avec une ou deux copies de votre CV, l’original ou une copie légalisée de vos diplômes, attestations et/ou certificats, éventuellement votre mémoire de recherches, de fin d’études ou de stage, un carnet de notes et un stylo.

Voilà, vous êtes prêt pour votre entretien d’embauche.

Que Dieu vous accompagne.

Bonne chance à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.